La biodiversité communale

Définition

La biodiversité désigne l’ensemble des êtres vivants (micro-organismes, végétaux, animaux) ainsi que les écosystèmes dans lesquels ils vivent (océans, forêts…). Ce terme comprend également les interactions des espèces entre elles et avec leurs milieux.

Dans la Loi n° 2016-1087 du 8 août 2016 pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages, elle est définie comme « la variabilité des organismes vivants de toute origine, y compris les écosystèmes terrestres, marins et autres écosystèmes aquatiques, ainsi que les complexes écologiques dont ils font partie. Elle comprend la diversité au sein des espèces et entre espèces, la diversité des écosystèmes ainsi que les interactions entre les organismes vivants ». Cette définition donne une caractérisation commune à tous les acteurs et montre que les êtres humains font partie de la biodiversité.

 

Les bénéfices de la biodiversité

La biodiversité répond directement aux besoins primaires de l’être humain en apportant oxygène, nourriture et eau potable. Elle contribue également au développement des activités humaines en fournissant matières premières et énergies.

  • Dans le domaine de la recherche, nombre d’inventions ont vu le jour en observant et en imitant les formes ou le fonctionnement des êtres vivants. C’est aussi une ressource extraordinaire pour le monde médical. La morphine (pavot) ou l’aspirine (saule blanc) sont deux exemples très connus de remèdes issus de la nature.

  • Elle protège aussi des risques environnementaux. Par exemple, la préservation et la restauration de prairies inondables permettent de diminuer l’impact des inondations en absorbant l’eau.

 

Les enjeux de protection du vivant

De nombreuses études et rapports montrent que la biodiversité, aussi bien au niveau national que mondial montre un déclin important.

Les enjeux de protection de la biodiversité sont multiples et les petits actes de la vie quotidienne peuvent changer notre vision et participer à arrêter le déclin de la biodiversité.

Il convient de prendre le pli de la transition écologique et de la protection du vivant.

 

 

 

Les actions communales


Les actions mises en place par la ville visent à mieux faire connaître, protéger et valoriser la biodiversité du territoire. Cet investissement communal en faveur du vivant s’accompagne d’une implication citoyenne essentielle.


1. Les principes fondamentaux

L’être humain fait partie de la biodiversité et la ville fait partie des écosystèmes. Sur la commune, l’aménagement est pensé pour favoriser les interactions des espaces les uns avec les autres, selon les principes de l’écologie urbaine. Ainsi la commune à travers cette charte de la biodiversité confirme son engagement dans les actions en faveur de la préservation de la biodiversité pour les échelles qui la concernent. Elle s’inscrit dans l’agenda 2030 de la commune. Cette charte a également pour objectif de mettre en valeur la transversalité des actions et encourager les melessien.ne.s à participer également à leur échelle par leurs actions à cette préservation.

 

2. Les engagements de la commune et les actions déjà mises en place pour favoriser la protection de la biodiversité

 

3. Les engagements de l’habitant vis-à-vis de la protection de la biodiversité

Pour tous les habitants

  • Respecter la biodiversité communale
  • Ne pas utiliser de produits phytosanitaires (Loi Labbé n°2014 du 6/02/2014)
  • Plantations non envahissantes
  • Plantations peu consommatrices en eau
  • Être économe en eau (en mettant en place un système de récupération des eaux de pluie)
  • Pratiques de jardinage favorables à la biodiversité (période de coupe des haies, passages à faune, variétés favorisant les pollinisateurs…)

Pour les constructions neuves ou les rénovations

  • Respect du volet biodiversité du permis de construire
  • Choix de matériaux et techniques de construction favorables à la biodiversité à intégrer dès la conception

L’Atlas de la Biodiversité Communale vise à mieux connaître, protéger et valoriser la biodiversité du territoire. Il s’agit d’un outil interactif pour une meilleure appropriation de la biodiversité.

Il permet d’accompagner l’intégration des enjeux «  biodiversité » dans l’aménagement et la gestion du territoire.

Comment ?

En collectant des informations naturalistes sur les habitats, la faune et la flore (inventaire et observation des particuliers). L’objectif est notamment d’obtenir une cartographie des habitats et des espèces présents sur la commune. Voir l’inventaire participatif de la biodiversité de la communauté de communes Val d’Ille Aubigné.

En favorisant la compréhension et l’appropriation des enjeux de la biodiversité, par le biais d’animations, de publications et d’appel à participation aux inventaires.

En impliquant les acteurs locaux pour construire, en concertation, des recommandations afin d’améliorer la gestion des espaces publics, voire privés de la commune (gestion différenciée, trame verte et bleue…)

A qui s’adresse l’atlas de la biodiversité communale ?

  • Aux habitants
  • Aux acteurs locaux (agriculteurs, forestiers, entreprises, associations…)
  • Aux équipes techniques
  • Aux élus

 

 

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×